• Sortie de territoire pour les mineurs autorisation obligatoire


  • Recensement de la population 2017

     

    Notre commune est recensée en cette année 2017.

    Cette campagne de recensement aura lieu du jeudi 19 janvier au samedi 18 février 2017.

    A partir de ce vendredi 6 janvier, quatre agents recenseurs (titulaires d'une carte officielle) effectuent une tournée de reconnaissance pour repérer les logements et avertir de leur passage.

    A partir du 19 janvier, les agents recenseurs (MMES CARIVEN, DEGEILH, PEDOUSSAUT, ROQUES) se présenteront chez les personnes à recenser.

     Les grandes étapes du recensement

    Recensement de la population 2017

    Répondre par internet est la manière la plus simple de se faire recenser. Les agents recenseurs se présentent chez les personnes à recenser pour leur remettre la notice sur laquelle figurent leurs identifiants de connexion au site Le-recensement-et-moi.fr. Elles peuvent ainsi répondre au questionnaire en ligne. Si les personnes ne peuvent pas répondre par internet, les agents recenseurs leur distribuent les questionnaires papier, une feuille de logement et autant de bulletins individuels qu’il y a d’habitants, puis conviennent d’un rendez-vous pour venir les récupérer.

    Cette année, le recensement se déroule...

    - dans les 7000 communes de moins de 10 000 habitants concernées :

    du jeudi 19 janvier au samedi 18 février en France métropolitaine, Antilles et Guyane, du jeudi 2 février au samedi 4 mars à La Réunion.

    - dans toutes les communes de 10 000 habitants ou plus, seulement une partie de la population est concernée par le recensement qui se déroule :

    du jeudi 19 janvier au samedi 25 février en France métropolitaine, Antilles et Guyane, du jeudi 2 février au samedi 11 mars à La Réunion.

    Le recensement, c’est sûr : vos informations personnelles sont protégées

    Le recensement se déroule selon des procédures approuvées par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). L’Insee est le seul organisme habilité à exploiter les questionnaires, et cela de façon anonyme. Ils ne peuvent donc donner lieu à aucun contrôle administratif ou fiscal. Votre nom et votre adresse sont néanmoins nécessaires pour être sûr que vous n'êtes pas compté(e) plusieurs fois. Ces informations ne sont pas enregistrées dans les bases de données. Toutes les personnes ayant accès aux questionnaires (dont les agents recenseurs) sont tenues au secret professionnel.

    A quoi sert le recensement ?

    C'est grâce aux données collectées lors du recensement de la population que les petits et les grands projets qui vous concernent peuvent être pensés et réalisés.

    Se faire recenser est un devoir civique, il est utile à tous.

    Connaître la population française

    Le recensement permet de savoir combien de personnes vivent en France et d'établir la population officielle de chaque commune. Il fournit également des informations sur les caractéristiques de la population : âge, profession, moyens de transport utilisés, conditions de logement...

    Définir les moyens de fonctionnement des communes

    De ces chiffres découle la participation de l'État au budget des communes : plus une commune est peuplée, plus cette participation est importante.Du nombre d'habitants dépendent également le nombre d'élus au conseil municipal, la détermination du mode de scrutin, le nombre de pharmacies...

    Prendre des décisions adaptées pour la collectivité

    La connaissance de ces statistiques est un des éléments qui permettent de définir les politiques publiques nationales. Au niveau local, le recensement sert notamment à prévoir des équipements collectifs nécessaires (écoles, hôpitaux, etc.), déterminer les moyens de transports à développer...


  • L'Amicale des donneurs de sang bénévoles de Saint-Girons et de ses environs et l'EFS organisent une collecte de sang du mercredi 4 au samedi 7 janvier 2017 à la mairie de Saint-Girons.

    Horaires : mercredi, jeudi et vendredi de 13h à 18h et samedi de 9h à 12h30.


  • Source : Préfecture de l'Ariège - 14.12.16

    A la suite de la découverte de plusieurs foyers de grippe aviaire hautement pathogène de type H5N8 dans des élevages du sud-ouest de la France, ainsi que chez certaines espèces d’oiseaux sauvages dans le Pas de Calais et en Haute-Savoie, le Ministère de l'Agriculture de l'Agro-alimentaire et de la Forêt a décidé d’un passage en risque élevé sur l'ensemble du territoire national. Cette décision s’applique en Ariège, même si aucun cas n'y a été détecté à ce jour.

    Le virus de la grippe aviaire qui appartient à une souche différente de celle de 2015 est très contagieux et entraîne de fortes mortalités chez les oiseaux domestiques et sauvages. Les souches identifiées ne sont pas pathogènes pour l’homme, il n'y a pas lieu pour les consommateurs de modifier leurs habitudes alimentaires.

    Le risque "élevé" entraîne la mise en place de mesures de protection renforcées sur l'ensemble du territoire national

    • Obligation de confinement ou de pose de filets empêchant tout contact avec les oiseaux sauvages pour les élevages commerciaux de volailles et les basse-cours de particuliers. Les éleveurs commerciaux peuvent demander une dérogation à cette mesure à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations de l'Ariège (DDCSPP) s'ils ne sont pas en mesure de se mettre en conformité pour des raisons de bien-être animal, de technique d'élevage ou des contraintes liées à un signe de qualité. Il n'y a pas de dérogation possible pour les basse-cours de particuliers qui doivent être systématiquement confinées. Ce confinement peut être réalisé de façon assez simple, en mettant les oiseaux domestiques dans des abris ou des volières ou par la pose d'un fil au dessus d’un enclos.
    •  Interdiction d’évènements rassemblant des palmipèdes
    •  Interdiction de compétitions de pigeons voyageurs avec lâchers,
    •  Interdiction des lâchers de faisans et perdrix pour la chasse sauf dérogation délivrée par la DDCSPP
    •  Interdiction de l'utilisation d'appelants pour la chasse au gibier d'eau sauf dérogation délivrée par la DDCSPP
    •  Les mortalités supérieures à 3 oiseaux sauvages doivent être signalées à la fédération des chasseurs ou à l'office national de la chasse et de la faune sauvage en vue d’un dépistage de la grippe aviaire. Ce signalement doit être réalisé dès le premier oiseau mort s'il s'agit d'un cygne, ou d'un oiseau de la famille des anatidés (canards...), laridés (mouettes, goélands) et râlidés (râles, foulques, poules d' eau...).

    La préfecture rappelle qu'en parallèle de ces dispositions des mesures de biosécurité strictes doivent être respectées dans toutes les exploitations de volailles et par toute personne susceptible de renter dans des élevages de volailles. Les symptômes suspects et notamment, hausse de mortalité, chute de consommation alimentaire, chute de ponte, symptômes respiratoires, digestifs ou nerveux, doivent être immédiatement signalés au vétérinaire.

    Particuliers détenant des volailles : les mesures qui vous concernent 

    Mesures de biosécurité applicables dans les basse-cours (des mesures plus strictes sont applicables dans les élevages professionnels)

     - Aucune volaille ou oiseau captif d’une exploitation non commerciale ne doit entrer en contact direct avec des volailles ou oiseaux captifs d’exploitation commerciale Toutes les mesures doivent être prises pour éviter les contaminations via les véhicules, d’autres animaux ou des personnes étrangères à l’exploitation et pour limiter l’accès des bâtiments aux rongeurs, aux insectes et autres nuisibles

     - L’approvisionnement en aliments et en eau des volailles est protégé d’un accès par les oiseaux sauvages. La litière neuve est protégée et entreposée à l’abri de l’humidité et de toute contamination sans contact possible avec des cadavres

     - Les cadavres sont isolés et protégés avant leur enlèvement et le cas échéant avant présentation au vétérinaire.

    Suivez les informations régulièrement mises en ligne sur http://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-hautement-pathogene-h5n8-passage-en-risque-eleve-sur-lensemble-du-territoire

    Vos contacts à la DDCSPP  : 05.61.02.43.00. et ddcspp@ariege.gouv.fr



  • L'édition 2016 du Marché de Noël aura lieu le Mercredi 21 décembre 2016, de 10h à 17h, dans les jardins bas de l'Hôtel-Dieu.

    Marché de Noël 2016Ce marché gourmand et artisanal sera animé par des séquences musicales (11h30 à 13h), de chants et de danse (dont une initiation Bal Trad de 14h à 16h). Est aussi prévu un atelier pour les enfants. Sans oublier la vente de crêpes et de boissons chaudes.

    En cas de mauvais temps, un chapiteau sur place accueillera exposants et visiteurs.

    Parking visiteurs : Vigne de l'Evêché

    Ce Marché de Noël est organisé par l'association Saint-Lizier Relax (rens. au 06.70.76.58.65.) en partenariat avec la Commune de Saint-Lizier et l'OTC.


  • Le Conseil Municipal est convoqué en séance ordinaire le lundi 5 décembre 2016 à 18h30 à l'ancien presbytère.

    A l'ordre du jour :

    . Décisions Modificatives (n°3 Augmentation de crédits - n°4 Virements de crédits)

    . Attribution des subventions 2016

    . Recensement population 2017 : nombre d'agents recenseurs

    . Extension BT lotissement Le Marsan

    . Adhésion des Communautés de Communes au Syndicat Départemental d'Energies de l'Ariège

    . Rapport d'activité Compte Administratif 2015 de la Communauté de Communes de l'Agglomération de

      Saint-Girons

    . Soutien au projet d'étude et de recherche de la mine de Salau

    . Questions diverses


  • 03.12.16 - TELETHON